AHIRP - BlaBla
Actualités
Salarié :
Une visite avec votre Médecin du Travail est possible à tout moment pendant votre arrêt de travail.
En savoir plus...
Formation Sauveteur Secouriste du Travail
En savoir plus...
Cotisations 2018 : Comment trouver le Code PCS et comment déterminer la catégorie SMS/SMR de vos salariés?
En savoir plus...
Fiche conseil :
-Travail et chaleur
-Ivresse et travail
-Déterminer la catégorie SMS/SMR de vos salariés
-Travaux interdits aux salariés temporaires et CDD
-Accident d'Exposition au Sang
En savoir plus...
Dossier thématique
-Visites médicales obligatoires
-La prévention des risques psychosociaux
En savoir plus...
Ordonnances de prévention :
-Agent de propreté
-Electricien
-Charpentier-Couvreur-Zingueur
-des expositions aux facteurs de risques professionnels
-Carreleur
-Façadier enduiseur
En savoir plus...
Nous Trouver

Nos équipes

48 salariés au service des adhérents de PRISSM.

La direction 

2, rue Maria Gaetana Agnesi
Zone Europa
64000 PAU
Tél : 05.59.27.40.15
Fax : 05.59.27.96.46

Le service administratif 

2, rue Maria Gaetana Agnesi
Zone Europa
64000 Pau
Tél : 05.59.27.40.15
Fax : 05.59.27.96.46

Les services médicaux 

Le médecin du travail

Statut juridique :

  • Le médecin en santé au travail est un spécialiste qualifié, il a suivi une formation supplémentaire spécifique portant sur la législation du travail, les pathologies professionnelles, la toxicologie, l’ergonomie, la psycho dynamique du travail, l’épidémiologie...
  • Il a un rôle exclusivement préventif qui consiste à éviter toute altération de la santé des salariés du fait de leur travail.
  • Il est salarié du Service inter-entreprises de Santé au travail.
  • Il agit en toute indépendance et a libre accès aux lieux de travail.
  • Le médecin en santé au travail est soumis à des obligations professionnelles liées au Code de Déontologie Médicale, au Code de la Santé Publique, il est tenu au secret médical.
  • Il est expressément tenu par le Code du travail au secret du dispositif industriel et technique de fabrication et au secret de la composition des produits employés ou fabriqués ayant un caractère confidentiel.
     (article R4624-9 du Code du Travail).
  • Le médecin en santé au travail est assisté par une secrétaire médicale, également tenue au secret professionnel.

Missions :

Grâce à la surveillance médicale des salariés et à sa connaissance approfondie de l’entreprise, il est le seul à analyser simultanément Santé et Métier, donc à pouvoir évaluer l’aptitude au poste de travail de chaque salarié.

Son rôle, exclusivement préventif, consiste à éviter toute altération de la santé des travailleurs du fait de leur travail, notamment en surveillant les conditions d’hygiène du travail, les risques de contagion et l’état de santé des travailleurs ainsi que les conditions ergonomiques et organisationnelles si besoin.

Le médecin en santé au travail est le conseiller du chef d’entreprise, des salariés, des représentants du personnel et des services sociaux.

Ses missions sont fortement réorientées vers les actions de prévention et l’évaluation des risques professionnels. Ainsi, le médecin en santé au travail contribue à :

  • L’amélioration des conditions de vie et de travail dans l’entreprise ;
  • La proposition d’action de prévention, de correction ou d’amélioration des conditions de travail.
  • L’adaptation des postes, des techniques et des rythmes de travail à la physiologie humaine ;
  • La protection des salariés contre l’ensemble des nuisances, et notamment contre les risques d’accidents du travail ou d’utilisation des produits dangereux ;
  • L’hygiène générale de l’établissement ;
  • L’hygiène dans les services de restauration ;
  • La prévention et l’éducation sanitaire dans le cadre de l’établissement, en rapport avec l’activité professionnelle.

Afin d’exercer ces missions, le médecin du travail conduit des actions sur le milieu de travail et procède à des examens médicaux.
(Articles R.4623, R.4624, R.4625 du Code du Travail). 

 

Le personnel infirmier

Dans le respect des dispositions des articles R.4311-1 et suivants du code de la santé publique, l'infirmier exerce ses missions propres ainsi que celles définies par le médecin du travail, sur la base d'un protocole.

  • Un entretien infirmier peut être mis en place pour réaliser les activités confiées à l'infirmier par le protocole.

Cet entretien donne lieu à la délivrance d'une attestation de suivi infirmier qui ne comporte aucune mention relative à l'aptitude ou l'inaptitude médicale du salarié.

  • L'infirmier peut également, selon les mêmes modalités, effectuer des examens complémentaires et participer à des actions d'information collectives conçues en collaboration avec le médecin du travail et validées par lui dans le respect des règles liées à l'exercice de la profession d'infirmier déterminées en application de l'article L.4311-1 du code de la santé publique.
  • Les missions de l'infirmier sont exclusivement préventives, à l'exception des situations d'urgence.

 

Les assistantes médicales

Premier contact avec les services de santé au travail, l’assistante médicale est un relais auprès des adhérents et des salariés. Elle assiste le médecin du travail au sein du cabinet médical.

Son rôle est :

  • D’informer les adhérents et les salariés sur le fonctionnement du service  de santé au travail, 
  • De gérer les convocations aux visites médicales de pré-reprise, de reprise ou occasionnelles,
  • De recevoir les salariés avant la consultation avec le médecin en santé au travail et d’effectuer les examens courants de biométrie,
  • D’assister le médecin du travail pour :
    - La mise en œuvre d’examens complémentaires particuliers,

- Les tâches administratives : impression des ordonnances, frappe et envoi des différents courriers rédigés par le médecin, etc…
- La saisie informatique des données administratives et de la biométrie,
- Le classement des informations utiles au service : textes réglementaires, documentations, etc…

  • Après les consultations, classer les dossiers médicaux comprenant essentiellement les résultats des examens complémentaires : bilans biologiques, radiologiques, tests psychotechniques, etc…

Elle a également dans ses attributions les tâches de secrétariat en général :

  • Gestion du courrier
  • Archivages des dossiers des salariés ayant quitté l’entreprise
  • Gestion du petit matériel du service
  • Etc…
Le service pluridisciplinaire 

PRISSM dispose d’une équipe interne de 8 personnes :

  • Deux ergonomes
  • Un Ingénieur métrologue environnement
  • Trois techniciennes en prévention des risques professionnels
  • Un Ingénieur Hygiène Sécurité Environnement
  • Une psychosociologue

Statut :

L’Intervenant en Prévention des Risques Professionnels (IPRP) est une personne compétente, habilitée par un collège régional composé d'un nombre égal de représentants de la CRAM, l’OPPBTP et l’ARACT.

Missions :

  • En lien avec le médecin du travail, il participe à la prévention des risques professionnels et à l’amélioration des conditions de travail.
  • Dans l’accomplissement de ses missions il a accès aux informations relatives aux risques pour la santé et la sécurité des travailleurs.
  • Ce droit d’accès s’exerce dans des conditions garantissant le caractère confidentiel des données individuelles ainsi que le secret du dispositif industriel et technique de fabrication et de la composition des produits employés ou fabriqués ayant un caractère confidentiel
Les intervenants extérieurs 

Le PRISSM travaille en partenariat avec une assistante sociale.